NEWS     •     PRESENTATION    •     HISTORIQUE     •     CONTACT

NEWS

Les soirées commencent le mercredi 20/09
Bonne rentrée à tous


Le premier SLI de cette année sera disponible en début de quadri en téléchargement sur cette page.



PRESENTATION


Bonjour à toi !


Toi qui arrives à l'unif et/ou découvres la mémé, sois le/la bienvenu(e).
Ces quelques lignes pour te présenter en gros le cercle médical St-Luc.

Organisation du cercle

Le cercle regroupe quatres secteurs épaulés par le conseil d'administration.

Secteur académique

Encadre l'ensemble des délégués et représente les étudiants au sein de votre faculté.

Secteur animation

L'animation s'occupe tour à tour des baptêmes, des grandes guindailles de l'année et des soirées du mercredi. Dans l'animation on retrouve aussi le bar, le comité de calotte, le bal (au concert noble), ainsi que les équipes ski et culture

Secteur services

On y retrouve l'auberge ; en effet, chaque temps de midi, la Mémé ouvre ses portes. Tu pourras y manger tranquillement sur des bancs placés à cet effet et y acheter des softs (Fanta, Coca, ...) et même de la bière (Radler).On retrouve également le CIB (Centre d'Impression bénévole) responsable de vos syllabi, le SLI (St-Luc Infos): journal des étudiants qui parait cinq fois par an, les DM responsables de nos locaux et fûts, le magasin où tu trouveras tout pour la calotte, tabliers de labos, polos de cercles, etc. ainsi que le secteur informatique fraichement remis en service depuis cette année.

Secteur KM

Le Kot Mémé (KM) est le dernier secteur de l'organisation du cercle. Il a pour but d'aider le cercle à tout niveau. Même si vous vous rendrez compte que le KM regroupe toutes des personnes déjà impliquées dans le cercle, il assure toute sorte de responsabilité en plus que leur propre fonction.


Ces 4 secteurs sont aidés dans leur tâche par le bureau regroupant la trésorière, la secrétaire, le vice-candi, le vice-président et le président.


On espère que tu nous rejoindras rapidement!






HISTORIQUE


C'est en 1956, à Leuven, que nait la "maison médicale" ou "mémé", elle suit le grand chambardement de l'UCL et s'installe au milieu des années septante sur le site de Louvain-en-Woluwé. 

Après plus de 50 ans d'existence, en 2013, la Mémé se décide enfin à demander son titre "Royal". Le "Cercle Médical" devient le "Royal Cercle Médical".

Cette année encore, plus de 70 étudiants font vivre cette association par diverses activités. Nous sommes un des derniers cercles à fonctionner de la sorte mais la polyvalence du cercle apporte tellement de facilités aux étudiants (impressions, animations, culture) qu'elle est de loin encore et toujours au goût du jour.


Rendez-vous dans les archives de la Mémé pour un historique des comités!


L’histoire de la Mémé en détail


Gestation


En 1949-50, quatre étudiants en 3ème candi kottaient au numéro 7, rue Notre Dame à Leuven. Ils rêvaient d’une maison médicale, c’est-à-dire à cette époque un foyer pour étudiants, une Mémé quoi. D'autres étudiants, faisant comme eux partie de la « chaîne d'Hippocrate », une confrérie, aspiraient à des réformes dans les études médicales ainsi qu’à une maison facultaire. Au numéro 17 de la rue Notre Dame, il existait une sorte de maison familiale qui appartenait à un avocat montois, père de nombreux enfants. Il avait acheté cette maison par soucis d’économie pour loger l’ensemble de ses enfants allant à l’université. En 1950, le propriétaire eut la douleur de perdre le dernier de ses fils, qui était en 3ème doctorat de médecine, au terme d’une longue maladie. N’ayant plus l’envie d’entretenir cette maison qui lui rappelait des souvenirs douloureux, il loua celle-ci aux étudiants de la « chaîne d’Hippocrate ».


Naissance et baptême


Quelques années plus tard, le propriétaire décida de mettre la maison en vente. Les étudiants, n'ayant pas assez de sous, s'associèrent alors avec l' A.G. France, une compagnie d’assurances, pour l'acheter. Elle y fit de grandes transformations, y construisit un bar (imaginé par Harry ELSTROM, sculpteur d’origine suédoise) et la loua à un prix ridicule aux étudiants, moyennant certains arrangements commerciaux (exclusivité de publicité, …) et à la condition qu’elle devait devenir une maison facultaire. 


Le baptême et le baptême solennel (oui, car il y eut deux types de
baptêmes) de la Mémé eu lieu à la mi-octobre 1956, le 18 (jour de la Saint-Luc, patron des carabins). Le recteur de l’époque, Mgr Van Waeyenbergh, accompagné du Doyen, le professeur Van Campenhout, firent le tour de la maison avec de l’eau bénite. Après le baptême, ils organisèrent une séance académique où étaient présents de nombreux professeurs. Il y eut une série de discours. Le doyen de l’université parlait du bar Mémé comme d’un lieu de rencontre entre les profs et les étudiants.


Le Père Marcel le Maire, surnommé « l’Ourson » (son totem scout), a joué un rôle prépondérant dans la création de la Mémé. D’abord aumônier de la chaîne d’Hippocrate, il participa activement à sa naissance et son évolution, à tel point que certains professeur la surnommaient « la buvette du Père le Maire ».


Les lendemains qui chantent


Peu de temps après l’inauguration paraît une petite brochure intitulée « maison médicale », avec comme sous-titre « les étudiants en médecine font parler d’eux ». Cet ouvrage fit en effet parler de lui dans tout Leuven, et il y eu des réactions des étudiants des autres facultés. En effet, cette brochure annonçait la création de la Mémé avec le poste de Président de cercle, des Directeurs Maisons, de la revue « Recipe » (précurseur du « Louvain médical »), des délégués de cours, du CIB et des équipiers d’Hippocrate. Ceci constitua une avancée spectaculaire au sein de la faculté de médecine, odieuse et orgueilleuse, car la réunion de toutes ces cellules, ces « secteurs » sous un même toit, permettait une collaboration efficace et constituait une aide précieuse pour les étudiants.


Un centre de travail


Au-delà de la coordination de l’information pour l’ensemble de la faculté de médecine, il y eu aussi un désir des étudiants de mettre à la disposition de tous les traités médicaux ainsi que des livres de référence. Ils créèrent donc une salle de lecture, une bibliothèque, une salle de conférences.


La création de la Mémé fut donc une grande première sur le site de Leuven. Elle représentait une nouvelle organisation dans la faculté, liant les étudiants et les professeurs. Le Cercle a aussi créé le syndicat de la Mémé, qui a entraîné l’initiation de plusieurs grèves ayant permis l’évolution de l’UCL et la restructuration des études de médecine.


Rupture


En mai 68 se développa la révolution étudiante qui, une fois le blocus passé, demanda la pleine attention des étudiants de la Mémé dans diverses commissions et assemblées. Lors du Walen buiten s’est déroulé le déménagement des étudiants de médecine vers Woluwé, et l’ouverture de l’hôpital Saint-Luc. La construction de la Mémé fut imaginée par l’architecte Lucien Kroll, dans son style qui ne peut laisser indifférent. C’est en 1974 que se déroula la première année académique sur le nouveau site. La Mémé n’était alors qu’un chantier, entouré d’un vaste bourbier, le site universitaire. On n’y trouvait qu'un seul bâtiment de logement, la Vecquée. Cependant, il n’y avait pas d'eau, pas d'électricité et donc les étudiants étaient logés dans de mauvaises conditions. Un bon groupe de membres de la Mémé protestèrent en dormant dans l'auditoire Lacroix, car c’était le seul endroit chauffé du site.


A cette période, il n’y avait que les étudiants de candi sur ce site, et les « vieux » habitaient toujours à Leuven. C’est en 1976 que le président de cercle, avec le secrétariat, le CIB, etc… s'installèrent enfin à Woluwé. Il fallut encore plusieurs années et de nombreuses protestations pour que le site devienne habitable. La Mémé occupa une place fondamentale dans les négociations, car elle était la seule organisation étudiante suffisamment structurée à cette époque. Tout ce qui concernait les étudiants passait par la Mémé. Elle reste d’ailleurs fièrement, encore aujourd’hui, un des seuls cercles représentant les étudiants au sein de la vie académique.


Maison et Cercle


Il y a souvent eu confusion entre Cercle Médical Saint-Luc et la Mémé. Le cercle existait déjà depuis près d’un siècle (1864 précisément) lors de la création de la Mémé. Il n’est en fait qu’un groupe d’étudiants, élus chaque année, qui ont pour rôle de représenter et animer leurs condisciples. La Mémé, elle, est une ASBL, ayants des statuts bien précis et un conseil d’administration véritablement depuis 1961. C’est en quelque sorte un support juridique au Cercle, qui l’a englobé lors de sa fondation.


CONTACT

https://sites.google.com/site/uclcerclememe/cercle/logo-meme.png

Nom

Royal Cercle Médical Saint-Luc

ASBL

Royal Cercle Médical Saint-Luc

Numero

Téléphone: +32 (0)2 7644328
Fax: +32 (0)2 7644320
GSM: +32 (0)476 420116
Tel interne: 4328

Ouverture

Le secrétariat est ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 30

Le Magasin est ouvert du lundi au jeudi de 13h à 14h
Le CIB est ouvert le mardi et le vendredi de 12h à 14h ( S1 -> S4 )
et le mercredi de 12h30 à 14h ( S5 -> 12 )

Adresse

31 Rue Martin V
1020 Woluwé-Saint-Lambert

UCL 43 boîte 4462
1200 Bruxelles